Histoire du mystérieux petit beignet marocain

Les cuisines du monde ont toutes une histoire à raconter, et parfois on peut parfois avoir en tête le nom de telle recette et qu’en fait ce nom se rapporte à une autre recette pour quelqu’un d’autre.

Nous allons prendre l’exemple du mystérieux beignet marocain. J’ai voulu ajouter une recette bien connue des marocains, celle des petits beignets ronds qu’on vend dans un cône en papier et servit avec du sucre ou de la confiture. Cela se vend pratiquement partout dans les villes au coin des rues avec d’autres aliments (comme le batbout, le mssamn, les sfenj, etc.).

Et bien ces beignets sont nommés Khringo pour certains Marocains et Churros pour d’autres.  Par contre, le terme Khringo fait référence aux crêpes milles trous pour les Algériens, les gens du Rif du Maroc ainsi que la partie Nord-Est . Or, ces crêpes milles trous sont communément appelées Baghrir, d’où peut venir la confusion chez certains.

Pour les gens qui nomment les Baghrir (crêpe mille trous) par Khringo, ce dernier vient surement du mot : mkhrrague (perce de plein de trous).

Mais pour les autres marocains lorsqu’on parle des petits beignets ronds et frits à l’huile, on les nomme khringo ou churros. Les churros sont des pâtisseries typiquement espagnoles. La seule différence entre les churros et les khringo c’est que les churros ont la forme de  longs bâtons tandis que les khringo sont ronds. En France, on les appelle chichis.

Mais le mystère c’est que personne ne sait pourquoi les gens appellent les petits beignets Khringo (pour ceux et celles qui les appellent ainsi!).

Donc, pour éviter la confusion chez certaines personnes nous avons opté à les nommer churros. Que ce soit des khringo, churros ou simplement beignet marocain, l’essentiel c’est que le goût reste le même! Bon appétit.

(photo : anaqamaghribia.com)

 

 

, , ,